Secrets de Jardin

Portrait de Jean-Luc de Secrets de jardin

On a rarement vu d’aussi beaux secrets !

S’étendent sur 2 hectares, 2500m2 de structure couverte et une étendue stupéfiante de production végétale extrêmement respectueuse de l’environnement. Énumérer les noms des espèces qui occupent ces espaces enchantés comme les touches d’une peinture impressionniste serait trop laborieux tant il y en a. Pour ne pas prendre de risque, nous dirons simplement que le jardin compte plus de 5000 espèces sous serre dont une centaine d’espèces de vivaces, toutes sont commercialisées.
Et au milieu de ce paradis, Jean-Luc, l’homme de l’art, édifie son métier comme un conteur. Il nous parle de plantes à bien-être, d’ethnobotanique, de plantes médicinales, de plantes à plaisir, partage avec nous ses sensibilités et ses engagements. Nous explique qu’il n’utilise pas le moindre produit phytosanitaire, que sa production est parfaitement écologique mais qu’il ne demande pas le label Bio pour autant. Jean Luc paye déjà les taxes quand il conduit une voiture à carburant polluant, il trouve contradictoire de payer aussi pour être “propre”. Jean Luc nous présente une centaine de plantes médicinales dont les vertus reconnues dans leurs pays d’origine en font des sujets de l’ethnobotanique. Jean-Luc raconte toutes ces histoires avec la même passion à ceux qui se rendent au jardin pour les animations qui ont lieu trois à quatre fois par mois et aux acheteurs chanceux. L’occasion aussi de “déguster” certaines plantes aux diverses vertues.
Lors de notre rencontre, Jean-Luc nous a donné sa vision du jardin du futur. Et le jardin du futur sera… un jardin d’interactions à base de mini-potagers ! Et c’est justement la bonne saison pour préparer son jardin du futur. On est en train de sortir de l’hibernation, c’est l’instant de réinitialiser son jardin, de faire un peu de nettoyage et de taille, de semer quelques vivaces. Pensons donc les vivaces dans un rapport esthétique et interactif, du plaisir que l’on aura à les semer, les entretenir, les récolter et les déguster sur nos tables estivales. Les plantes médicinales procurent le même plaisir, qui s’ajoute à celui de se faire du bien. Profitons donc de cette sortie d’hiver pour voir venir l’avenir !

Plus d’info sur Secrets de Jardin :

Site internet
Page facebook
Localiser