Second casinode Foncillon à Royan

Les casinos de Royan

Royan, une histoire de jeux et de pierres

Profitant de la mode des bains de mer du milieu du 19e siècle, les lieux de divertissements tels que les casinos émergèrent en nombre sur la côte, participant très activement à une valorisation du tourisme balnéaire.

À Royan, le premier d’entre eux trouva son écrin dans l’ex-propriété d’un certain Thomas Wildeman, à Foncillon, en 1845. S’en-suivit, quarante ans plus tard, la construction d’un second casino à Foncillon, qui surclassera le précédent : tourné face à la mer, plus grand, d’un style néo-baroque, offrant davantage de place et de prestige que son aîné, il accueillera la bourgeoisie bordelaise et l’aristocratie parisienne de plus belle manière.

Second casinode Foncillon à Royan

Mais le jeu valant une chandelle radieuse, c’est dans un style néo rococo que sera bâti à Royan le plus grand casino de France de l’époque : le Casino municipal, haut lieu des jeux et de la culture, offrant un symbole de jouissance et de luxe à la ville en plein essor. Tragédie de la guerre et des jeux : l’ensemble de ces établissements fut emporté par les bombardements de 1945.

Premier Casino de Pontaillac : la Restauration à Royan

Toutefois, l’esprit de fête qui accompagna la libération trouva son lieu de célébration en un quatrième casino royannais, épargné par les bombes. Bâti dans un style art-déco, dominant la plage de Pontaillac, on connaît aujourd’hui ce dernier établissement sous le nom de “Casino de Royan”. Nommé “La Restauration” au moment de son inauguration en 1880, il devint “le Sporting Casino – Restaurant” par la suite puis fut racheté par le groupe Barrière en 1986. Acquérant ses premières machines à sous en 1992, il poursuivit son développement. Cette année encore il fait peau neuve de son intérieur, offrant à ses joueurs un tout nouveau design et démontrant la force d’innovation d’un secteur du jeu historique dans le paysage royannais.

Casino Claude Ferret à Royan

Pour conclure cet article rendons hommage au Casino Claude Ferret, inauguré en 1960 et démoli en 1985 pour faire place à un projet d’architecture avorté… RIP petit casino qui n’a pas connu la guerre, la roulette est un jeu dangereux !