Les grottes de Matata

Nichées dans les falaises de calcaire blanc de Meschers-sur-Gironde, les grottes de Matata forment un ensemble d’habitations troglodytes qui surplombent l’estuaire de la Gironde sur plus d’un kilomètre.

Les premiers aménagements ont été réalisés à la période préhistorique dans les cavités creusées par l’érosion marine il y a 75 millions d’années. Elles ont abrité de nombreux types de populations au fil des siècles tels que des Vikings, des Sarrasins, des contrebandiers de sel, des brigands, des pirates ou encore les protestants huguenots du XVIe siècle qui y exerçaient leur culte à l’abri du danger qui pesait sur eux pendant les guerres de religions. Chaque génération d’occupants a participé à l’amélioration de l’aménagement, agrandissant les cavités et rendant plus “vivable” le refuge de fortune.

Depuis la Belle Époque, les grottes de Matata sont privées et constituent une attraction touristique qui prend son origine dans la mode des bains de mer. L’une des propriétaires historiques, restée une figure majeure de l’image d’Épinale Charentaise-Maritime, est Marie Guichard. Cette dame, qui vivait d’une économie modeste, a su tirer un petit profit des formes naissantes du tourisme balnéaire en vendant des cartes postales qui la représentaient dans les grottes et des pourboires que lui laissaient les touristes. Marie Guichard est décédée en 1923.
Dans les années 1960, une dizaine de cavités qui forment une partie des grottes ont été converties en écomusée au sein duquel l’on peut découvrir de nombreux fossiles, des aquariums et informations sur l’histoire du site et du littoral. Aujourd’hui les grottes de Matata sont ouvertes pour des visites guidées, des animations, expositions et concerts. L’on peut également profiter du panorama depuis la terrasse de la crêperie et l’hôtel qui reçoivent des visiteurs chaque année du 1er avril au 30 septembre.

Plus d’info sur Les grottes de Matata :

Site internet
Page Facebook
Localiser

Laisser un commentaire