Peugeot Partner Clara Saintes

Mon Partner Asphalt sur la route de Saintes

Sur la route départementale qui longe la Charente, entre les plaines, aux abords de Chaniers, le mois de septembre ensoleillé m’offre un parcours libéré des embouteillages estivaux. Derrière le large pare-brise de mon Partner Asphalt, j’observe les bois et les collines, m’imaginant que, peut-être, j’aurai la chance de voir passer un chevreuil ou quelques lièvres. J’ai fait l’acquisition du Partner Asphalt en début d’année et je ne suis pas déçu. J’ai parié sur lui comme on parie sur un canasson ou sur un animal de compagnie qui nous complète pendant quelques années. Je n’ai pas pris un grand risque en pariant car il a été élu « Véhicule utilitaire de l’année 2019 ». Je me suis laissé convaincre par le pronostic et je sens que je ne m’en lasserai pas de sitôt. J’ai toujours eu un faible pour les voitures utilitaires légères. Véhicules classiques du travailleur, ils sont devenus incontournables pour toutes celles et ceux qui se déplacent avec leurs équipements. Que l’on soit technicien, campeur, pêcheur, surfeur, artiste, artisan, chasseur, ou simplement propriétaire d’un grand chien, la possession d’un utilitaire se révèle rapidement évidente. 
Autrefois les utilitaires présentaient l’inconvénient de n’être pas suffisamment confortables pour envisager des longs voyages, et il fallait alterner entre l’utilitaire la semaine de travail et la berline pour les week‑ends en famille. Avec ce nouveau Partner, la question est résolue, il est vraiment bien conçu, son style s’impose à la ville comme à la campagne. J’ai toujours été très exigeant sur le style et le confort, et je suis comblé. Je suis parfaitement maintenu, par un siège conducteur ergonomique qui me fait me sentir à ma place. J’ai opté pour le modèle Asphalt, parce que je ne voulais faire aucune concession, mais les options sont déjà très satisfaisantes sur la version de base : rétroviseur central numérique avec caméra de recul, alarme de recul, régulateur de vitesse avec freinage doux anticipé en cas d’obstacle… C’est une voiture vraiment intelligente. 

Essai Peugeot Partner - Chargement matériel de pêche Alcedo
Photographies DS Souchon

À l’approche de la ville de Saintes, comme je tourne la tête pour observer la rivière, je me laisse dévier sur le bord de la route, mange la ligne blanche et, immédiatement, mon Partner répond à ma négligence par une petite alarme doublée d’un raidissement du volant. Je redresse la voiture sur la route et reprends sereinement mon parcours jusqu’à mon spot de pêche préféré. À l’arrivée, je descends de ma partenaire automobile, ouvre la porte latérale de façon à pouvoir changer de vêtements facilement, les accroche au porte-habits, referme la porte qui coulisse sans forcer et qui claque dans un bruit sourd et rassurant. J’ouvre les portes arrière battantes pour en sortir ma canne à moulinet et mon float tube prêts à l’emploi, qui s’étendent, stabilisés tout en longueur, jusque sur l’un des deux sièges avant passagers, baissé pour l’occasion. Je ferme la voiture à clef. L’image de mon Partner Asphalt au milieu de l’étendue arborée, au bord de la rivière, la ville en arrière-plan, me procure une joie simple et sincère.

logo Peugeot Clara En savoir plus sur
Clara Automobiles